fbpx

Je suppose que nous avons tous entendu dire que les femmes ont besoin de s’asseoir à la table des décisions, d’exprimer leur point de vue avec force et conviction.

Malheureusement, les choses ne sont pas si simples. Bien sûr, ce serait merveilleux si nous pouvions parler sans filtre, mais cela ne fonctionne pas de cette façon. Je suis sûre que vous avez vécu des situations vous vous demandiez : « Puis-je corriger mon manager quand il fait une erreur? », « Puis-je rappeler à mon collègue de ne pas empiéter sur mes plates bandes? », «Puis-je dire que cette nouvelle stratégie (ou politique commerciale) est complètement dépassée?», « Puis-je demander cette augmentation? ». On se demande souvent quelle est notre légitimité, notre capacité à faire entendre notre voix, à exprimer nos opinions et désaccords. Et ce n’est pas une problématique exclusivement féminine! 

Que veut dire ”faire entendre sa voix?” 

 Cela peut consister à donner son opinion, défendre son point de vue ou ses intérêts, demander une promotion, contester une décision. La question est d’identifier quelle est notre latitude pour agir. Il y a UNE chose que vous devez savoir sur les comportements. Chacun de nous a une gamme de comportements dits acceptables. Inconsciemment, nous avons une échelle qui nous permet d’évaluer si les personnes que nous cotoyons se comportent de manière acceptable. Ce qui va être perçu comme un comportement acceptable pour une personne, sera perçu comme inacceptable pour une autre personne. Subtil, n’est ce pas?

Et il y a une conséquence à la façon dont nous nous comportons. Si nous restons en retrait, nous passons inaperçues Si nous nous comportons de façon trop assertive: nous sommes rejetées ou pénalisées. Et ce que vous devez savoir lorsque vous vous demandez «quelle est ma gamme? », c’est qu’elle n’est pas fixe, mais plutôt dynamique. Elle s’élargit ou diminue en fonction du contexte et des personnes avec qui vous interagissez.  Qu’est-ce qui détermine votre capacité à faire entendre votre voix de façon adéquate?

Quel est le curseur ? 

C’est votre “Pouvoir”. Par exemple, si j’ai une expertise rare et spécifique que les entreprises recherchent particulièrement, ma zone de pouvoir en terme de négociations va être importante. D’un autre côté, si j’ai une expertise assez commune il y a beaucoup de concurrence entre les candidats, ma zone de pouvoir sera faible et il n’y aura pas beaucoup de place pour les négociations. Idem si vous êtes nouveau dans une organisation.

Donc, comment résoudre le terrible casse-tête chinois selon lequel si nous ne faisons pas entendre notre voix nous passons inaperçues et si nous le faisons, nous sommes rejetées. Beaucoup de femmes se plaignent de la partialité fondée sur le sexe et que c’est encore plus difficile pour elles d’exprimer leur point de vue. On a beaucoup entendu parler du ”Mansplaining”, des études selon lesquelles les femmes prennent moins la parole en réunion, sont moins écoutées … O Monde Cruel!

Néanmoins, les femmes ont le même besoin de s’exprimer que les hommes, mais nous avons plus de freins à le faire. En fait, il ne s’agit pas d’un biais de genre, mais d’un biais de pouvoir déguisé. Et nous allons explorer les cinq stratégies qui vont vous permettre d’étendre votre zone de pouvoir et donc votre capacité à faire entendre votre voix!

5 stratégies authentiques pour faire entendre votre voix 

 1. Croire en soi (oui cela peut paraitre basique et pourtant …)

 Quand je crois en moi, que je connais vraiment mes compétences, comment je contribue à mon entreprise, ma confiance en moi augmente. Je me sens puissantà mes yeux. Par conséquent, je suis puissante aux yeux des autres. Ce qui contribue également à ce sentiment de confiance en soi, c’est d’identifier les valeurs qui dirigent notre vie professionnelle. Si je commence par justifier mon point de vue en l’ancrant dans les valeurs qui me sont chères (l’efficacité, l’honnêteté par exemple), les autres seront beaucoup plus réceptifs à m’écouter.

Quand d’autres me perçoivent comme confiante, ils m’accordent un plus large éventail de comportements acceptables et le droit de m‘exprimer.

2. Plaider pour les autres

Cette stratégie peut paraître surprenante mais elle est très efficace. Et les femmes sont douées pour ça. Lorsque nous défendons les intérêts des autres, nous faisons partie d’une équipe. Nous reconnaissons les talents, les capacités et besoins des autres. De plus, nous devenons plus affirmées lorsque nous défendons des intérêts qui sont communs à un groupe.  Et ce faisant, nous élargissons notre gamme de comportements acceptables et nous découvrons notre propre voix. Vous êtes perçues comme un leader. La seule chose qui est cruciale lorsque vous plaidez pour les autres est votre authenticité. Cette stratégie doit être sincère et non pas une tactique manipulatrice pour vous faire valoir.

3. Faire preuve d’empathie

L’empathie est la capacité de voir le monde du point de vue d’une autre personne. C’est la capacité de ”capter” ce que quelqu’un d’autre pourrait penser et ressentir dans une situation spécifique, et ce, quelle que soit la façon dont cette vue peut différer de votre propre perception. C’est un outil interpersonnel extrêmement puissant. Lorsque vous faites preuve d’empathie, en particulier lors d’une discussion tendue, vous changez l’équilibre. Ainsi, vous maximisez votre capacité d’obtenir ce que vous voulez ou avez besoin de l’autre partie.

Pourquoi l’empathie est sous-utilisée?

Parce qu’il ya beaucoup d’idées fausses autour de l’empathie qui interdisent à beaucoup de gens d’en faire bon usage.

Ils confondent l’empathie avec «être gentil»  

Fondamentalement, la sympathie met l’orateur en premier, en mettant en mots nos réactions et nos sentiments au sujet de la situation d’une autre personne. Si quelqu’un partage avec moi ses préoccupations, je vais montrer de la sympathie en lui disant «Je comprends à quel point vous êtes inquiet» ou «Ne vous inquiétez pas, vous trouverez un moyen de le résoudre» ou «Je sais comment vous vous sentez, j’ai déjà vécu ce genre de situation». Si vous faites preuve d’empathie, vous direz ”  ” Si je comprends votre point de vue, vous voulez dire ou vous pensez que ….. ” en demandant à l’autre de valider notre compréhension de sa situation.

Lorsque vous faites preuve d’empathie, vous affichez ces comportements:

  1. Écouter sans juger
  2. Comprendre ou ressentir le point de vue ou l’émotion d’une autre personne
  3. Reformuler

Lorsque vous faites preuve de sympathie, vous affichez ces comportements:

  1. Rassurer
  2. Donner un conseil
  3. Minimiser
  4. Exprimer une opinion
  5. Partager votre propre expérience

 Autre erreur d’appréciation de l’empathie: croire qu’en étant empathique, on est d’accord ou on approuve la position de l’autre

Or, l’empathie consiste à reconnaitre le point de vue de l’autre partie, pas à l’approuver ou le valider. Bien sûr, l’empathie exige de mettre ses émotions en suspens. Lorsque surgit un désaccord, nos émotions peuvent être la frustration, l’irritation, le ”ras le bol”. Soyez déjà consciente des émotions qui vous traversent, ”Tiens, je ressens cela”, cela vous aidera à les maitriser et donc à adopter une posture empathique. Pas d’empathie possible sans une bonne régulation des émotions (Ça s’apprend!).

4. La flexibilité

Quand ma fille avait 5 ans, l’habiller pour l’école était un cauchemar total. Elle se fâchait, voulait mettre sa robe d’été préférée quand il faisait 5 degrés à l’extérieur. C’était une guerre d’usure. Bref, vous imaginez : une façon formidable de commencer sa journée!

Et puis un jour, j’ai eu une idée géniale (il faut savoir reconnaitre son mérite) en lui offrant deux options: cette tenue ou celle-là?

Lorsque vous donnez aux gens le choix, ils se sentent valorisés, considérés et sont plus disposés à collaborer avec vous. Etre flexible a été un grand changement dans ma vie. Quel que soit le contexte, je fais attention à offrir différentes options aux personnes dans ma vie personnelle et professionnelle.

5. Demander conseil

Lorsque nous demandons des conseils, les gens nous aiment parce que nous les flattons. En outre, nous exprimons l’humilité de la bonne façon (si vous voulez en savoir plus sur la mauvaise façon, consultez mon article ” Pourquoi l’humilité est un ”career killer” pour les femmes”.)

Si vous demandez conseil, vous obtiendrez du soutien et des alliés. Personne ne peut réussir sans allié. Et ce qui est particulièrement puissant lorsqu’il s’agit de demander conseil à d’autres personnes, c’est que c’est un moyen efficace de surmonter notre « frein de l’autopromotion ». Lorsque nous ne faisons pas la promotion de nos réalisations, nous ne sommes pas remarqués et si nous le faisons, nous ne sommes pas sympathiques.

Mais si nous demandons des conseils pour l’une de nos réalisations, nous sommes considérées comme compétentes, mais aussi sympas (likable): CQFD!

Quand vous demandez des conseils, les gens s’investissent davantage dans votre cause, ils vous apprécient plus, ils sont plus engagées à vous aider. 

Conclusion

Bien identifier sa zone de comportements acceptables et travailler activement à l’élargir est absolument crucial. Un faux pas peut coûter cher lorsque l’on va au-delà de ce qui est perçu comme acceptable. Et rester toujours en deça de sa zone d’impact ne peut à la longue que vous démotiver et casser votre élan (et on ne veut pas ça ….)

J’espère que cet article vous aidera à naviguer plus confiante, affirmée et sereine sur votre lieu de travail. C’est certainement ma mission fondamentale de développer ce que j’appelle ”le self-leadership” qui est la base d’un leadership authentique. Le leadership commence par vous et votre capacité à connaître, valoriser et magnifier qui vous êtes. Si vous voulez en savoir plus sur mon programme de coaching pour consolider les quatre fondations de votre leadership authentique, consultez mon programme

« Une boussole pour votre carrière ».

Je serais ravie d’entendre vos commentaires sur votre propre expérience de ”faire entendre votre voix” sur votre lieu de travail et votre vie de tous les jours. Vous êtes la bienvenue pour partager vos propres conseils. Sharing is caring 😉

 Je vous souhaite une très belle semaine!

Marie

 

 

Je m’appelle Marie et j’accompagne les femmes qui ont à coeur de réussir leur carrière professionnelle tout en restant authentiques. A travers un coaching individualisé, je les accompagne à révéler leurs talents et ne plus avoir peur de les mettre en avant, adopter un état d’esprit positif et résilient pour surmonter les défis que nous rencontrons toute dans notre carrière.
Je les aide à développer leur leadership authentique, maximiser leur impact et influence et trouver le juste équilibre entre empathie et affirmation de soi, être ambitieuse et prendre soin de soi.